[PUTACLIC] Une civilisation extraterrestre découverte par le télescope spatial Kepler?

Le 15 Octobre 2015, L'express (qui porte bien son nom sur cette affaire) publie: http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/une-civilisation-extraterrestre-decouverte-par-le-telescope-spatial-kepler_1726229.html


Des astronomes ont découvert une superstructure (alors c'est un peu plus compliqué, on serait plutôt sur un truc du style... PAS DU TOUT CA) non-identifiée gravitant autour d'une étoile lointaine (ah parce qu'il y a des superstructures "identifiées" gravitant autour d'étoile?). Gigantesque amas de poussière, nuée de comètes ou superstructure extraterrestre? (ha ben faut savoir, y a deux secondes c'était la superstructure) Les scientifiques mènent l'enquête.

Traduction: 

Des astronomes ont observé un nouveau motif de variation lumineuse en observant une étoile. Des journalistes se sont astiqué le concombre dessus.


Les techniques d'observation lointaine

En premier lieu, c'est ici l'occasion de revenir sur les méthodes qu'utilisent les astronomes pour détecter les corps lointains et, particulièrement, les exoplanètes (cad les planètes hors du système solaire).
Il se trouve que nos observations actuelles tendent à dire que l'univers est homogène, c'est à dire que, globalement, partout où on regarde, il a la même gueule. Et le mot "globalement", ça veut pas dire que, quand on regarde le système solaire d'à côté, on trouve une Terre, une Jupiter, etc. Non, c'est quelques échelles au dessus, ça veut plutôt dire que quand on regarde l'amas de galaxie d'à côté, ça ressemble à notre amas.

Bref, ceci tend à nous faire penser qu'en observant loin, on retombera "souvent" sur des schémas qu'on voit "souvent" proches de nous: le fait notamment que les planètes tournent autour d'étoiles.

Vous allez me dire "heuuu ouais super, paye ta nouvelle, ça paraissait évident". Et bé non pauvres cuistres, dans un Univers potentiellement infini, il n'était pas du tout trivial d'éliminer le fait que ses différentes parties soient infiniment diverses. C'est grâce à cette découverte qu'on sait à peu près que, même en cherchant partout dans l'infini, on devrait pas trouver de galaxie faite en Kukrapok avec une jambe en patrick duffy. 

Donc quand on cherche des planètes lointaines, on cherche d'abord des étoiles. Et comme une étoile c'est immensément plus grand et lumineux qu'une planète, on ne peut pas "voir" une planète à côté (c'est comme regarder le soleil en mettant votre doigt juste à côté: en plus de vous cramer la rétine, il y a peu de chances que vous distinguiez votre doigt).
Il y a actuellement 3 méthodes principales de détection des exoplanètes dont la méthode du transit: observer la baisse de lumière engendrée par le passage d'une planète entre nous et l'étoile qu'on observe.
Par exemple si vous regardez le soleil en face en faisant régulièrement passer votre doigt de gauche à droite devant, vous allez vous cramez la rétine mais vous verrez des soubresauts dans le scintillement du soleil.
Quand on a trouvé une baisse soudaine de luminosité, on se dit qu'une planète est probablement passée devant. Donc on attend que ça se reproduise (puisque cette planète gravite autour de l'étoile, elle devrait repasser devant), ça peut être plus ou moins long car toutes les planètes n'ont pas une révolution d'un an terrestre. Si on revoit cette baisse de luminosité plus tard, disons 10 mois plus tard, on conjecture que c'est le temps de révolution de la planète. Et si en attendant encore 10 mois, on revoit cette baisse, on est quasi sûr d'avoir affaire à une planète.

Le télescope Kepler observe la lumière émise par plus de 100 000 étoiles entre 2009 et 2013 pour déceler d'éventuelles passages de planètes.


Donc que s'est-il passé avec cette fameuse étoile, joliment nommée KIC 8462852? Et bien les astronomes ont observé une variation de lumière qui sort de l'ordinaire.
Il faut bien comprendre ici que, dire ça pour un astronome..., c'est pas:



Quand je disais "qu'en observant loin, on retombera "souvent" sur des schémas qu'on voit "souvent" proches de nous", ça veut aussi dire que régulièrement on tombe sur des choses qu'on ne connait pas.
Pour un astronome ou un astrophysicien, c'est ordinaire de tomber sur des choses qui sortent de l'ordinaire. On a vu seulement 0.32% de l'univers pour le moment, donc dès qu'on regarde quelque part, on a une bonne chance, même si l'univers est homogène, de tomber sur du nouveau.

Donc ce qu'il s'est passé, c'est que la luminosité de cette étoile décroit par petits à-coups depuis 2009 (déjà c'est bizarre) mais que deux diminutions massives se sont produites en 2011 (15% de luminosité en moins pendant 5 jours) et 2013 (22% en moins pendant 80 jours).
A titre de comparaison, le passage d'une planète comme Jupiter devant, n'aurait causé qu'une perte de 1%. Donc oui, c'est huge! Les scientifiques disent que ça correspond au passage de plein de "petites masses" (des grosses petites masses quand même) en formation serrée. Avec à peu près 750 jours d'écart entre les deux phénomènes.
Bref ça ressemble pas du tout à une planète qui passe devant.


Les hypothèses

Donc il s'agit d'un phénomène qu'on ne sait pas expliquer actuellement. Parmi les hypothèses avancées, il y a:

  • Le passage de fragments de comètes déviées par une étoile proche
  • La collision de gros astéroïdes proches
  • ...
Bref plein de phénomènes déjà connus, mais dont aucun ne colle parfaitement. Les scientifiques penchent donc plus pour un phénomène nouveau, non encore observé jusqu'ici.


Et là c'est le drame


Pour un scientifique, dire que c'est "inexpliqué" ou "inconnu jusqu'ici", c'est juste la base. 90% de son temps il a affaire à des trucs qu'on explique pas et qu'on ne connait pas...tout simplement car on ne connait encore rien de l'univers par rapport à ce qu'il s'y passe.

Par contre, pour un non-scientifique, un plébéien, ... un connard quoi, "inexpliqué" ou "inconnu" ça veut dire deux choses: Dieu ou E.T. Dieu étant plus souvent représenté comme un vieux papy que comme un amas serré de masses faisant chacune 200Km de long, là c'était plutôt ET.
Par exemple, la première fois qu'on a observé un pulsar, c'était un type de signal inconnu auparavant et inexpliqué. Cette étoile avait alors été nommée LGM-1 (Little Green Men)... alors qu'au final ça s'est révélé être un phénomène parfaitement naturel.

Donc quand un journaliste a demandé à la principale auteure si seules les causes "naturelles" pouvaient être à l'origine de ce phénomène, elle a répondu "d'autres scénarios, autres que naturels, sont considérés"... 

Forcément, pour un astronome, tout est possible tant qu'on a pas trouvé. La méthode scientifique impose de ne rien exclure. Même si ça a 0,00000001% de chances d'être ça, ça doit être "considéré". 

Pour un journaliste, "considéré" signifie "C'est ça !!".



C'est un peu comme si un scientifique te disait: voila la liste des scénarios possibles:

  • 1 - des comètes
  • 2 - des astéroïdes
  • ...
  • 20630 - une superstructure alien
  • 20631 - R2D2 qui s'amuse à brouiller les données reçues
  • ...
  • 227459 - eve angely
Et que le journaliste te fasse: "hummmm c'est donc une superstructure alien !"

Ce qui nous amène à une deuxième notion scientifique fondamentale:



Le principe de parcimonie, dit le "Rasoir d'Ockham"

Il s'agit d'un principe de raisonnement rationaliste qui dit à l'origine que « Les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité » et qui s'applique en science pour prioriser les hypothèses.
Le surnom "rasoir d'Ockham" vient d'un philosophe du XIVè friand de cette notion, mais elle lui est antérieure.

L'idée de ce principe est que lorsqu'on est confronté à plusieurs hypothèses pour expliquer un phénomène, on doit considérer le nombre d'éléments "nouveaux par rapport à ce qu'on sait" que fait intervenir chaque hypothèse.
Une hypothèse qui fait appel à des phénomènes précédemment connus, compris et expliqués et qui en ajoute peu ou pas de nouveau, est appelée hypothèse économe.
A l'inverse, une hypothèse qui inclus des concepts nouveaux, vagues, mystiques, qui infirment nos connaissances actuelles, etc. est appelée hypothèse coûteuse.

Le principe de parcimonie étant qu'il est plus sage de privilégier celle qui cadre le mieux avec ce que la science sait déjà du fonctionnement du monde.

Cependant, la « simplicité » dont il est question ici ne signifie pas que l'hypothèse la plus simpliste, la plus évidente ou la plus conventionnelle est forcément la bonne.
Comme disait Einstein: "Tout doit être le plus simple possible, mais pas plus simple que ça.".
Le rasoir ne prétend pas désigner quelle hypothèse est vraie, il indique seulement laquelle devrait être considérée en premier.
« Quand j'entends les battements de sabots, je ne pense pas licornes, je pense d'abord chevaux ».

Exemple: un enfant a disparu, rien ne prouve que ce ne soit pas les extra-terrestres qui l'ont enlevé. Seulement cette hypothèse est dite coûteuse, car elle impose de prouver et de réfuter énormément de choses:
  • Pourquoi des extra-terrestres auraient dépensé l'énergie équivalente à des milliers de soleils et passer minimum 9 ans pour voyager jusqu'à la Terre prendre un gamin?
  • A moins qu'ils voyagent plus vite que la vitesse de la lumière, ce qui nous impose "juste" de jeter à la poubelle toute la relativité d'Einstein et ce qu'on sait de l'Univers
  • Du coup si on a jeté toute la théorie de la relativité d'Einstein, comment maintenant on explique les résultats des 10 000 expériences qui confirmaient cette théorie?
  • Si les extraterrestres l'ont pris dans leur vaisseau, comment aucun gouvernement n'a pu le voir sur un radar ou via un satellite de cartographie
  • A moins que les gouvernements nous cachent l'existence des extraterrestres, mais dans ce cas, comment françois hollande qui n'a pas pu cacher sa liaison avec Julie Gayet a pu tenir ce secret?
  • Etc...
Du coup, on orientera l'enquête vers les hypothèses économes d'abord: il s'est perdu, il a été enlevé par un prêtre pédophile, etc.
MAIS, si on arrive à réfuter toutes ces hypothèses, on pourra aller jusqu'à celle des extra-terrestres (mais ça demande avant de prouver que ce n'est pas un des 7,5 milliards de "terrestres" qui l'a kidnappé).


Ce qui a causé ce bordel, c'est que des membres du SETI (un centre de recherche sur les signes d'intelligence extraterrestre) ont travaillé sur une hypothèse extraterrestre qu'ils ont publiée. Mais c'est normal c'est leur job, vu qu'ils s'occupent de vie extraterrestre, ce qu'ils disent c'est: "si jamais c'est pas une cause naturelle, voilà à quoi nous on pense". D'ailleurs, leur communication officielle c'est : « L’hypothèse extraterrestre devrait toujours être l'ultime hypothèse à considérer, mais ceci ressemble à une construction que l'on peut attendre d'une civilisation extraterrestre ».


Leur hypothèse c'est que ce serait une superstructure construite autour de l'étoile de type "sphère de Dyson". En gros c'est une construction hypothétique, pensée en 1960, qui entourerait une étoile pour pomper son énergie:


Le fait que les variations de la luminosité de l'étoile soient un peu aléatoires s'expliquerait donc par des mouvements de cette structures qui peut avoir besoin de bouger, à des intervalles non réguliers, autour de son étoile.

Donc en gros, tout le monde a fait son taf, sauf les journalistes qui ont prostitué la réalité pour gagner plus de revenus publicitaires avec le trafic de leur site.

Résumé:

Un phénomène inhabituel observé. En probabilité, le scénario 1 c'est la pluie de comètes, 200 journaux écrivent sur le scénario 20630: les aliens.

Que s'est-il passé depuis 2015?

Cette étoile est toujours activement étudiée et il y a eu du nouveau depuis cet article de 2015.

Déjà, l'hypothèse de la pluie de comètes a été écartée quand des archives d'analyses de 1890 et 1989 montrant que le phénomène était déjà présent à ces dates ont été remontées. En effet : il aurait alors fallu que depuis un siècle plus de 648 000 comètes d'au moins 200 km passent devant l'étoile ce qui s'avère très très très improbable. Donc la thèse de la superstructure remonte d'un cran...c'est donc le scénario 20629 maintenant.
De plus, ce modèle d'atténuation continue de la luminosité a été confronté au cas des autres étoiles observées par Kepler. Aucune n'est sujette au même phénomène, il s'agit donc bien de quelque chose de relativement rare.

Ensuite, comme le phénomène semble se produire environ tous les 750 jours, Kepler devait regarder dans cette direction en avril 2015 pour voir si ça allait encore se produire. Manque de bol Kepler, à cette date, avait une panne de ses deux roues de réaction.
Donc là ils ont du refaire une observation cette année autour de Mai-Juin et j'imagine qu'on devrait avoir des résultats bientôt.

Les membres du SETI ont braqué plein d'instruments vers cette étoile pour essayer de corroborer leur hypothèse. Aucun signal laser, radio ou infra-rouge n'a été perçu. Or s'il s'agit d'une structure qui utilise l'énergie de l'étoile, elle devrait rayonner dans l'infra-rouge.
Pas mal de choses supplémentaire sont donc venues éroder la thèse des extra-terrestres, notamment le fait qu'il semble impossible de construire en un siècle (date du début de la perte de luminosité) une structure qui occulte un cinquième de la lumière de l'étoile.
On pourrait se dire : "qu'est-ce qu'ils en savent, les E.T. ont une techno de ouf, pourquoi pas?" Alors oui mais...pour illustrer ça, imaginez ce qu'il faudrait comme matière première pour construire des panneaux autour du soleil:


En gros, même en prenant tout le métal de la Terre, on couvrirait même pas 0,01% du soleil, il faudrait 12 000 Terres pour ça. Et encore, il faudrait pas mettre les panneaux trop proches, sinon ils crament, donc faut faire une sphère encore plus grande autour. Et encore, l'étoile KIC 8462852 fait 1,5 fois la taille du Soleil...Bref, même si les E.T. ont déjà l'iphone 12, c'est chaud quand même.

Sources

La publication originale
L'article original de The Atlantic dont s'est (mal) inspiré celui de l'Express
L'article de l'Express tel qu'il était le jour où je rédige
Un lien sympa sur ce que représente notre vision de l'Univers par rapport à ce qui existe
Les méthodes de détections d'exoplanètes
La page Wikipedia de l'étoile concernée
Les fondamentaux de l'esprit critique (dont le principe de parcimonie)
Les écarts de proportions entre les éléments du système solaire

Cet article vous est offert par StopBitchingWith.Science, Lobby militant pour que les kellogs aient des meilleurs jouets à l'intérieur

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

[PUTACLIC] Plus un homme aide à la maison, plus il risque le divorce

[DEBAT] Limitation de vitesse à 80 km/h : vers une seconde révolution française ?

[PUTACLIC] Les femmes ont besoin de plus de sommeil parce que leur cerveau exécute plus de tâches en même temps